La fedération

Ensemble, nous serons plus forts et plus efficaces pour la concrétisation de nos ambitions et celles de nos cyclistes.

Khireddine
Le président de la

FAC

Cadre de l’éducation nationale, M. Khireddine Barbari est un cycliste avant d’être un dirigeant du cyclisme national en occupant les postes de président de club, de ligue, membre du bureau fédéral de la FAC.

Il a été élu à la tête de la fédération en avril 2019, pour être réélu en février 2021 président de la FAC pour un mandat de quatre ans.

Elu membre du comité olympique et sportif algérien (COA), M. Barbari occupe à ce jour le poste de secrétaire général de cette instance.

DEN

DIRECTION DES ÉQUIPES NATIONALES

DJTS

DIRECTION DES JEUNES TALENTS SPORTIFS

DOS

DIRECTION D'ORGANISATION SPORTIF

Télechargemnts

Documents

DDF

DIRECTION D'ORGANISATION DE LA FORMATION

Télechargemnts

Documents

Message du président

Une discipline sportive ne peut briller que par ses podiums dans les compétitions internationales.

C’est les médailles, les titres et autres consécrations au plus haut niveau qui font qu’un sport soit médiatisé, suivi et par conséquent prospère.

C’est dans cette optique que s’inscrit la nouvelle jeune équipe dirigeante de la fédération nationale de cyclisme, avec l’ambition de réaliser à un taux élevé, le programme d’action sur lequel elle a été élue pour un mandat olympique.

Conscients de l’importance de porter à l’opinion publique, en toute transparence nos activités, nous venons relancer ce site web que nous considérons comme la vitrine de nos actions.

La création de ce site se veut aussi être comme un support de suivi de ce plan d’action basé sur la relance de la ‘’petite reine’’ nationale avec un regard plus conséquent pour les jeunes talents et le cyclisme féminin sans la pratique du cyclisme dans notre grand sud.

La jeune équipe de la fédération s’est donnée le mot de travailler la main dans la main, chacun dans sa mission bien déterminée, avec l’apport indispensable de nos techniciens, pour faire du ‘’développement du cyclisme au niveau national’’, non pas seulement un vain mot, mais une réalité palpable sur le terrain.

Une réalité qui ne peut se réaliser sans une bonne gouvernance de la fédération et une politique adéquate en direction des jeunes talents.

Sans démagogie aucune, nous comptons, pour concrétiser cette bonne gouvernance, nous baser sur les aspects de la transparence organisationnelle et financière, le processus démocratique, les mécanismes de contrôle, l’intégrité sportive sans omettre la solidarité.

La pérennité d’une discipline et son épanouissement ne peuvent se contenter des champions d’aujourd’hui mais sur ceux de demain. Ces derniers ne peuvent exister sans un investissement conséquent sur les jeunes catégories filles et garçons dans toutes les spécialités du cyclisme.

Nous sommes convaincus que la relève ne peut être assurée qu’avec un intérêt particulier pour les jeunes adeptes et leur prise adéquate pour leur assurer une progression des plus adéquates.

Nous invitons toutes les compétences animées de bonne volonté d’œuvrer dans cette option d’y adhérer et ensemble, nous serons plus forts et plus efficaces pour la concrétisation de nos ambitions et celles de nos cyclistes.